Dieu, un itinéraire par Régis Debray

Dieu, un itinéraire

Titre de livre: Dieu, un itinéraire

Éditeur: Odile Jacob

ISBN: 2738113060

Auteur: Régis Debray


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Dieu, un itinéraire.pdf - 25,545 KB/Sec

Mirror [#1]: Dieu, un itinéraire.pdf - 48,583 KB/Sec

Mirror [#2]: Dieu, un itinéraire.pdf - 49,204 KB/Sec

Régis Debray avec Dieu, un itinéraire

Que savons-nous de Dieu ? Plutôt discret de nature, il a laissé pourtant derrière lui beaucoup de traces de son passage : textes, témoignages, noms, signes, martyrs, cryptes, reliques... Si Régis Debray se propose ici de marcher dans les pas du Très-Haut, ce n'est pas, on s'en doute, pour le rattraper à la manière du croyant, mais en enquêteur qui s'interroge : et si le monothéisme n'était que le mirage produit par un pur jeu de traces ? La métamorphose du divin en une figure unique, exclusive et lointaine ne serait-elle pas étroitement liée à la naissance de l'écriture, plus exactement à l'avènement de l'alphabet ? Chantés par les aèdes, les dieux grecs n'étaient pas aussi lointains que celui qui, en dictant les Tables de la Loi, signa son exil bien au-delà du mont Sinaï. Transcendance perdue toutefois, quand le Dieu se fit homme : le déclin monothéiste était alors engagé. L'Éternel, crucifié, traduit en images (pieuses pour un temps seulement), déserte les mots. Il finira par se diluer dans la religiosité toute personnelle des sectes ou du New Age.
Vaste et ambitieuse fresque de la croyance monothéiste – qui laisse étrangement dans l'ombre la grande aventure mahométane –, l'ouvrage s'appuie, malheureusement de manière allusive, sur de récents et passionnants travaux bibliques encore mal vulgarisés en France (Thomas L. Thomson : The Historicity of the Patriarchal Narratives ; John Van Seters : Abraham in History and Traditions).
Quelques ouvrages généraux de spécialistes du judéo-christianisme : Jean Bottéro, La Naissance de Dieu ; Marie-Françoise Baslez, Bible et Histoire ; Robert M. Grant, Le Dieu des premiers chrétiens  ; Marcel Simon et André Benoît, Le Judaïsme et le Christianisme antique. --Emilio Balturi

Livres connexes

Que savons-nous de Dieu ? Plutôt discret de nature, il a laissé pourtant derrière lui beaucoup de traces de son passage : textes, témoignages, noms, signes, martyrs, cryptes, reliques... Si Régis Debray se propose ici de marcher dans les pas du Très-Haut, ce n'est pas, on s'en doute, pour le rattraper à la manière du croyant, mais en enquêteur qui s'interroge : et si le monothéisme n'était que le mirage produit par un pur jeu de traces ? La métamorphose du divin en une figure unique, exclusive et lointaine ne serait-elle pas étroitement liée à la naissance de l'écriture, plus exactement à l'avènement de l'alphabet ? Chantés par les aèdes, les dieux grecs n'étaient pas aussi lointains que celui qui, en dictant les Tables de la Loi, signa son exil bien au-delà du mont Sinaï. Transcendance perdue toutefois, quand le Dieu se fit homme : le déclin monothéiste était alors engagé. L'Éternel, crucifié, traduit en images (pieuses pour un temps seulement), déserte les mots. Il finira par se diluer dans la religiosité toute personnelle des sectes ou du New Age.
Vaste et ambitieuse fresque de la croyance monothéiste – qui laisse étrangement dans l'ombre la grande aventure mahométane –, l'ouvrage s'appuie, malheureusement de manière allusive, sur de récents et passionnants travaux bibliques encore mal vulgarisés en France (Thomas L. Thomson : The Historicity of the Patriarchal Narratives ; John Van Seters : Abraham in History and Traditions).
Quelques ouvrages généraux de spécialistes du judéo-christianisme : Jean Bottéro, La Naissance de Dieu ; Marie-Françoise Baslez, Bible et Histoire ; Robert M. Grant, Le Dieu des premiers chrétiens  ; Marcel Simon et André Benoît, Le Judaïsme et le Christianisme antique. --Emilio BalturiQue savons-nous de Dieu ? Plutôt discret de nature, il a laissé pourtant derrière lui beaucoup de traces de son passage : textes, témoignages, noms, signes, martyrs, cryptes, reliques... Si Régis Debray se propose ici de marcher dans les pas du Très-Haut, ce n'est pas, on s'en doute, pour le rattraper à la manière du croyant, mais en enquêteur qui s'interroge : et si le monothéisme n'était que le mirage produit par un pur jeu de traces ? La métamorphose du divin en une figure unique, exclusive et lointaine ne serait-elle pas étroitement liée à la naissance de l'écriture, plus exactement à l'avènement de l'alphabet ? Chantés par les aèdes, les dieux grecs n'étaient pas aussi lointains que celui qui, en dictant les Tables de la Loi, signa son exil bien au-delà du mont Sinaï. Transcendance perdue toutefois, quand le Dieu se fit homme : le déclin monothéiste était alors engagé. L'Éternel, crucifié, traduit en images (pieuses pour un temps seulement), déserte les mots. Il finira par se diluer dans la religiosité toute personnelle des sectes ou du New Age.
Vaste et ambitieuse fresque de la croyance monothéiste – qui laisse étrangement dans l'ombre la grande aventure mahométane –, l'ouvrage s'appuie, malheureusement de manière allusive, sur de récents et passionnants travaux bibliques encore mal vulgarisés en France (Thomas L. Thomson : The Historicity of the Patriarchal Narratives ; John Van Seters : Abraham in History and Traditions).
Quelques ouvrages généraux de spécialistes du judéo-christianisme : Jean Bottéro, La Naissance de Dieu ; Marie-Françoise Baslez, Bible et Histoire ; Robert M. Grant, Le Dieu des premiers chrétiens  ; Marcel Simon et André Benoît, Le Judaïsme et le Christianisme antique. --Emilio Balturi